Page Ecologie

Les pollutions dues au super

Tous les carburants émettent : du dioxyde de carbone, du monoxyde de carbone, du dioxyde d'azote, des hydrocarbures. Seule la concentration d'émission de ces gaz dans l'air change.

Les moteurs de voiture fonctionnant au super consomment plus de carburant que les moteurs diesels mais moins que les moteurs super sans plomb (voir les performances du super).

Les voitures consommant du super émettent donc plus de gaz que les voitures fonctionnant au diesel mais moins que les voitures consommant du sans plomb, pour une même distance parcourue et à la même vitesse.

A quoi servent les atomes de plomb dans le super :

Les atomes de plomb sont utilisés comme agents anti-détonnant dans les supers, pour empêcher l'explosion prématurée des mélanges air-super dans les moteurs.

Ceci permet au carburant d'être fortement comprimé lors de la phase de compression du moteur et donc d'occuper un petit volume.

Le rendement d'un moteur alimenté en super est donc plus important que le rendement d'un moteur alimenté en super sans plomb. La voiture consomme donc moins de carburant si elle est alimentée au super "plombé".

Les effets du plomb sur la santé et l'environnement :

Les atomes de plomb sont dangereux pour l'homme même à de très faibles concentrations.

Ils peuvent être à l'origine d'affections du foie et des reins, ils ont aussi des effets neurologiques.

L'intoxication au plomb est le 'saturnisme', et prend la forme suivante :

Les atomes de plomb sont inhalés ou ingérés (ils peuvent être assimilés par les végétaux, et donc se retrouver dans la chaîne alimentaire), l'homme qui appartient au plus haut niveau trophique (cf. réseau trophique; il est le dernier maillon de la chaîne alimentaire) peut assimiler ainsi de grandes quantités de plomb.


Les impacts environnementaux de la combustion des carburants

Retour au tableau de navigation