Erreur:

Il n'y a pas de définition pour ce terme.

COV (Composé Organique Volatil):

Substance organique (sauf le méthane), contenant les éléments C et H auxquels se substituent entièrement ou partiellement d'autres atomes et qui se trouvent à l'état de vapeurs dans les conditions de l'utilisation.

Matière organique :

Les différents composants de la matière organique sont classés, par les biologistes suivant trois grandes familles: glucides, protéines, lipides.

Pour les chimistes, un composé fait partie de la matière organique s'il contient au moins une liaison CH.

La matière organique est une substance d'orignine animale ou végétale : bois, laine, coton, matières plastiques (produites à partir du pétrole provenant de forêts enfouies depuis des dizaines de millions d'années).

Abrasion :

Action d'user par grattements et frottements.
ex : Les dents s'usent de cette façon en se frottant les unes aux autres.

Acide :

Une solution acide contient des ions hydrogène H+; son pH est à inférieur à 7.

Adsorber :

Retenir, fixer à la surface d'un solide des molécules d'une substance (gaz, liquide) en solution ou en suspension.

Affinage :

Procédé servant à la purification d'un produit; par exemple on affine un métal en le débarrassant des autres impuretés métalliques.

Alliage :

Un alliage est un produit métallique que l'on obtient par incorporation d'un ou plusieurs éléments à un métal. Un  alliage est obtenu en ajoutant à un métal pur (à l'état liquide) de faibles quantités d'un ou plusieurs autres métaux ou des corps purs non métalliques.
ex : l'amalgame est un alliage de mercure et d'un mélange de cuivre, étain et argent.

Altérable :

Qui peut être modifié. Qui peut réagir chimiquement avec son environnement.

Amalgame :

Un amalgame est un alliage à base de mercure. Il est couramment utilisé par les dentistes pour obturer les caries dentaires.

Anode :

Electrode sur laquelle il y a une réaction chimique qui produit des électrons. C'est le pôle négatif d'une pile.
ex : L'anode d'une pile au mercure est en Zinc.
      L'anode d'une pile saline est en Zinc.

Auto-épuration :

Ensemble des phénomènes biologiques et physico-chimiques grâce auxquels un milieu naturel (sol, rivière) dégrade les agents polluants qu'il reçoit sans altérer d'une façon majeure sa qualité.

Bacilles:

Microbes appartenant au groupe des bactéries, en forme de bâtonnet.

Bactéricide :

Substance détruisant les bactéries.

Base:

Une solution basique contient des ions hydroxyde OH-; son pH est supérieur à 7.

Biodégradable :

Pouvant d'être décomposé par des organismes vivants (le bois mort, par exemple est biodégradable).

Catalyseur :

Substance qui accélère une réaction chimique.

Cathode

Electrode sur laquelle il y a une réaction chimique qui consomme des électrons. C'est le pôle positif d'une pile.
ex : La cathode d'une pile au mercure est en oxyde de mercure

        La cathode d'une pile saline est en graphite (carbone).

Cinabre:

Variété minérale du sulfure de mercure. Le cinabre (HgS) est la principale source commerciale du mercure, il est assez rare et se présente généralement sous forme de veine dans les roches sédimentaires. On trouve d'importants gisements aux États-Unis, en Espagne, en Italie, au Mexique.

Composé ionique :

Un composé ionique est un solide cristallisé formé d'un assemblage régulier d'anions (ions négatifs) et de cations (ions positifs).

Compression :

Action de compresser, presser quelque chose.
ex : on compresse les dents en appuyant fortement dessus (en serrant la mâchoire).

Cyanobactéries :

Ce sont des bactéries photosynthétiques (elles peuvent transformer l'énergie reçue sous forme de rayonnement lumineux, en énergie chimique). Elles contiennent de la chlorophylle et des pigments leur donnant en général une couleur bleu-vert, mais pouvant varier du rose au noir.

Certaines espèces d'eau douce, productrices de toxines, en particulier aux périodes chaudes de l'année, peuvent proliférer et former des amas flottant (des fleurs d'eau) de grandes dimensions.

Demi-vie :

Temps nécessaire pour la disparition de la moitié de la substance appliquée (10 ans pour le DDT)

Diffuser :

Répandre dans toutes les directions.

Distillation:

Procédé qui consiste à convertir en vapeur un liquide mêlé à des corps non volatils ou à d'autres liquides afin de les séparer.
ex : Pour purifier le mélange mercure + autres métaux + poussières, on le distille pour ne récupérer que le mercure.
    On distille le cidre pour récupérer de l'alcool pur : le calvados.
 

Drainage :

Évacuation des eaux excédentaires (eaux de surface ou souterraines) par des moyens naturels ou artificiels, afin d'assécher d'un terrain trop humide ou inondé, dans le but de le valoriser pour l'agriculture, l'élevage ou la construction.

Electrode :

Corps conducteur porté à un potentiel positif ou négatif. La pile sèche ordinaire utilise une anode de carbone et une cathode de zinc.
 

Electrolyte :

Corps qui à l'état soluble peut se dissocier en ions négatifs et positifs sous l'action d'un courant électrique.

Terrains d'épandage :

Terrains où s'épurent les eaux d'égout par filtrage.

Terrains d'épandage :

Terrains où s'épurent les eaux d'égout par filtrage.

Eutrophisation :

Phénomène naturel qui engendre le développement de plantes aquatiques. Ces plantes nourissent un grand nombre d'animaux. A leur mort, tous ces organismes (plantes et animaux) ils sont décomposés par les décomposeurs, ce qui engendre une grande consommation du dioxygène présent dans l'eau et une production massive de produits toxiques pour la faune et la flore. Celles ci sont asphyxiées et disparaissent progressivement. L'eutrophisation est fortement accélérée par la pollution.

Ferreux :

Qui contient du fer. Le cuivre, le bronze ne sont pas ferreux, l'acier est ferreux.

Fongicide :

Substance détruisant les champignons.

Galène :

Minéral constitué de sulfate de plomb (PbS). Il est très répandu et est fréquemment associé à des sulfates de fer, de cuivre, ou de zinc. La galène contient habituellement de petites quantités d'argent, et elle est souvent exploitée à la fois pour l'argent et pour le plomb. Des quantités plus petites d'autres métaux (le cuivre, l'or, l'arsenic, l'antimoine et le sélénium) apparaissent également dans les gisements de galène.

Griller :

Chauffer au rouge un minerai en présence d'air pour en extraire certaines substances combinées avec lui.

Inaltérable :

Ne pouvant pas être altéré, qui garde ses qualités.

Inerte :

Qui ne provoque aucune réaction des corps avec lesquels il est en contact.

Instable :

Contraire de stable. Qui ne reste pas dans le même état physique ou chimique.

Par exemple l'eau oxygénée est instable. Pour certaines concentrations élèvées, elles se décompose spontanément en eau et en dioxygène.

H2O2 -> H2O + 1/2 O2

Longueur d'onde  :

La longueur d'onde d'un mouvement ondulatoire est la distance entre deux points semblables de deux cycles successifs, comme par exemple entre deux points d'amplitude maximale (appelés ventres) ou entre deux points d'amplitude minimale (appelés noeuds).

Méthylation :

Transformation, par des bactéries, du mercure métallique en méthyl-mercure un agent très toxique, soluble dans les graisses.

Micron (ou micromètre) :

Unité de longueur égale à un millionième de mètre, ou un millième de millimètre.

Les plus gros virus peuvent atteindre quelques micromètres, la largeur d'un sillon d'un CD mesure 3 microns.

Monomère :

Molécule simple rentrant dans la composition d'un polymère. Le monomère est le motif du polymère (la même molécule qui se répète plusieurs fois pour former le polymère).

Nécrose :

Altération d'un tissu consécutive à la mort de ses cellules.

Neurasthénie :

Névrose caractérisée par un état de grande fatigue, des troubles psychiques (angoisse, insomnie), cardio-vasculaires, digestifs, sexuels et des douleurs diverses (maux de tête).

Neurone :

Cellule des centres nerveux qui est l'élément conducteur du système nerveux. Les neurones pemettent de transmettre des informations au cerveau sous forme d'infux électrique.

Nucléides :

Ensembles des noyaux caractérisés par leur nombre de masse A (nombre de nucléons ( protons + neutrons) du noyau de l'atome) et leur nombre de charge Z (nombre de protons du noyau) .

Ostéoporose :

Maladie qui engendre une raréfaction du tissu osseux; elle peut être limitée à certains os ou bien être diffuse.

pH :

La grandeur pH est utilisée pour caractériser le caractère acide ou basique d'une solution.

  • Le pH d'une solution acide est inférieur à 7;
  • Le pH d'une solution neutre est égal à 7;
  • Le pH d'une solution basique est supérieur à 7.

Le pH du jus de citron est 2 (acide).

Le pH du lait est 7 (neutre).

Le pH du dentifrice est 10 (basique).

Photochimie:

Étude des réactions chimiques en relation avec les rayonnements lumineux.

Photosynthèse :

Mécanisme par lequel les plantes fabriquent des molécules organiques à partir d'eau, de substances minérales et de gaz carbonique, qu'elles peuvent fixer grâce à la chlorophylle en utilisant l'énergie fournie par la lumière solaire.

Phytoplancton :

Ensemble d'organismes végétaux de très petites tailles vivant dans l'eau de mer.

Placenta :

Organe reliant le foetus à sa mère (par le cordon ombilical), servant à la nutrition et à la respiration.

Polluant direct :

C'est un polluant qui agit directement sur l'environnement sans subir de transformations.

Les matières plastiques sont des polluants directs : elles polluent visuellement l'environnement.

Polluant primaire:

C'est une substance (polluante ou non) qui engendre la production d'un autre polluant après une ou des transformations chimiques. Le produit ainsi formé est appelé polluant secondaire.

Un polluant primaire n'est pas forcément un polluant direct.

Le Polychlorure de vinyle (PVC) est un polluant primaire. Il peut être transformé chimiquement pour donner naissances à un polluant secondaire : le chlorure d'hydrogène (HCl).

Polluant secondaire:

Le polluant primaire se transforme en polluant secondaire:

transformation de (polluant primaire) ---> (polluant secondaire)

PVC ---> HCl par combustion

Polymère:

Molécule de grande taille qui résulte de la répétition d'un ensemble d'atomes appelé motif.

exemple: si le motif est M, le polymère est de la forme :

...-(M)-(M)-(M)-(M)-(M)-(M)-(M)-(M)-...

Les molécules des polymères sont toutes constituées à la base, de liaisons C-H (des liaisons chimiques entre des atomes de carbone (C) et d'hydrogène (H)), auxquelles s'ajoutent d'autres atomes comme le chlore (Cl), le fluor (F) ou l'oxygène (O).

Rayonnement infrarouge :

Rayonnement qui se trouve au delà du rouge dans le spectre solaire (spectre de la lumière blanche). Ce rayonnement est invisible pour l'homme (sa longueur d'onde est supérieure à 800 nanomètres). L'oeil humain ne peut voir que les rayonnements compris entre 400 et 800 nanomètres (du violet au rouge).

Rayons X:

Rayonnement pénétrant, du type électromagnétique, dont la longueur d'onde est comprise entre 10nm et 0,001nm. Plus la longueur d'onde est courte, plus l'énergie est élevée.

Rayons gamma :

Rayonnement électromagnétique à énergie élevée émis par radioactivité. Les rayons gamma, possèdent de nombreuses applications en médecine; il sont beaucoup plus pénétrants que les rayons X.

Réseau trophique :

Le réseau trophique peut être considéré comme une série de niveaux trophiques (nutritionnels) ou comme un réseau de chaînes alimentaires.

Les plantes vertes, premiers producteurs de matières organiques appartiennent au premier niveau trophique. Les herbivores, consommateurs de plantes vertes relèvent du second niveau, les carnivores, consommateurs d'herbivores, sont rattachés au troisième niveau, les omnivores appartiennent aux deuxième et troisième niveaux. Les carnivores secondaires qui se nourrissent de prédateurs, relèvent du quatrième niveau.

Cette série de stades (manger, être mangé) permet le transfert d'énergie d'un niveau trophique à l'autre.

Par exemple :

Les végétaux, ou autres organismes photosynthétiseurs, utilisent la lumière émise par le soleil pour synthétiser les glucides dont ils ont besoin. Une grande partie de cette énergie chimique est transformée par le métabolisme, et sert à la croissance de la plante. Elle est ensuite dissipée sous forme de chaleur par la respiration.

Les végétaux utilisent l'énergie restante pour faire de la biomasse, qui est de l'énergie emmagasinée. Celle ci passe au second niveau trophique auquel appartiennent les herbivores et ainsi de suite.

Ruissellement :

Ecoulement superficiel (en surface) des eaux de pluies. Cet écoulement se fait d'abord en filets puis en rigoles.
 
 

Sédiments :

Dépôt naturel de matières organiques (végétaux, animaux) et non organiques (minéraux) au fond des cours d'eau et sur les sols.

Smog :

Contraction de deux mots anglais (smoke : fumée et fog : brouillard) désignant l'épais brouillard qui règne au dessus de certaines villes polluées.

Solvant :

Substance liquide ou gazeuse pouvant dissoudre d'autres substances.

Par exemple l'eau est un solvant pour le sel de cuisine. Un mélange d'eau (solvant) et de sel (soluté) est une solution.

Stable :

On dit qu'un gaz (une espèce, un composé,...) est stable lorsqu'il se trouve dans son domaine d'équilibre et ne donne pas lieu à une réaction ou une transformation spontanée.

Par exemple le dioxygène gazeux est un gaz stable. Il ne se transforme pas spontanément.

Toxines :

Poisons produits par les activités métaboliques de certains êtres vivants, tels que les bactéries, les insectes, les plantes et les reptiles. Même si leur structure chimique n'est pas bien connue, les toxines sont très proches des protéines.

Parmi les toxines qui affectent le plus l'homme, on trouve celles du botulisme, de la dysenterie, du tétanos et de la diphtérie.

Turbidité :

État d'un liquide trouble. La turbidité est due aux particules en suspension dans l'eau.

Turbulence :

Formation de tourbillons dans l'eau.

Usine d'affinage :

Usine dont le but est la purification des métaux, par exemple.

voir aussi affinage

 

Vaporiser :

Passer de l'état liquide à l'état gazeux sous l'effet de la chaleur.

Le mercure liquide à température ambiante, est légèrement volatil, (du fait de sa faible pression de vapeur saturante à température ambiante), il passe facilement de l'état liquide à l'état gazeux.

Les matières plastiques

Les matières plastiques (qui sont des matières organiques) sont obtenues en incorporant à une "résine" de base divers adjuvants qui améliorent les caractéristiques du plastique.

Les résines à la base des matières plastiques sont des polymères.

origines

On ne trouve pas de matières plastiques "naturelles". Elles sont toutes fabriquées par l'homme.

Par contre il existe des polymères naturels (la cellulose, l'amidon, les protéines).

La majorité des polymères artificiels sont fabriqués à partir de produits pétroliers.

 

mécanismes

Les matières plastiques sont des polluants directs pour l'eau et les sols. Elles sont aussi à l'origine de polluants secondaires pour l'air (pollution de l'air due aux matières plastiques).

mécanisme direct

On ne peut parler de mécanisme à proprement parler.

Il s'agit en fait des conséquences de certaines caractéristiques physique et chimique des matières plastiques.

Les matières plastiques polluent parce qu'elles sont ni altérables, ni biodégradables.

 

pollutions engendrées

pollution directe

Certains plastiques sont riches en métaux lourds qui peuvent être libérés dans l'environnement.

Ils sont emportés par le vent et s'accrochent aux plantes. Ils enlaidissent le paysage. C'est une pollution visuelle. Les matières plastiques n'étant pas biodégradables, elles restent telles quelles si elles ne sont pas traitées (valorisées).

une décharge à ciel ouvert (physique-chimie 3eme Nathan)

 

solutions

Il existe des solutions pour éviter les pollutions par les matières plastiques.

 

 

Le recyclage des matières plastiques.

En France, les matières plastiques représentent environ 8% de la masse totale des déchets ménagers. Soit environ 1 500 000 tonnes de déchets plastiques par an. Plusieurs types de recyclages (ou valorisations) sont possibles.

 

La valorisation matière :

Ce recyclage permet de regénérer les matières plastiques et de les transformer.

Les déchets plastiques (bouteilles, emballages...) sont triés selon leur composition; ils sont ensuite broyés grossièrement avant d'être lavés dans un bain spécial pour enlever toutes les impuretés (colle, papier, verre, aluminium...). Ils sont ensuite essorés puis séchés et broyés finement. On obtient alors de la poudre de plastique qui peut être réutilisée pour la fabrication d'autres produits plastiques. On peut par exemple fabriquer des tuyaux : la poudre de plastiques est chauffée puis, une fois liquide, elle est versée dans des moules.

Cette valorisation est coûteuse et ne peut pas être appliquée à tous les déchets. Ainsi, le recyclage d'un pot de yaourt de cette façon coûte plus cher que la fabrication elle même.

En outre, le tri (coûteux) suppose que les consommateurs fassent eux mêmes un premier tri. D'une part il faut leur en donner les moyens : des structures adaptées sont à prévoir (poubelles, vertes, déchetteries...). D'autre part il faut qu'ils utilisent ces moyens en adoptant une attitude citoyenne, ce qui n'est pas souvent le cas.

La valorisation énergétique. (incinération des déchets)

Il y a une usine d'incinération des ordures ménagères à Villefranche-sur-Saône. Schéma de l'usine

Ce recyclage permet de réduire le volume des déchets (plastiques et autres) et de récupérer l'énergie dégagée lors de la combustion. Cette énergie est ensuite tranformée pour produire de la chaleur et de l'électricité.

Les déchets sont brûlés dans un four alimenté en air.

On récupère d'une part tous les produits qui n'ont pas brûlés (les métaux, le verre) : ce sont les mâchefers. Ceux ci peuvent être utilisés comme sous-bassement pour construire des routes par exemple.

On récupère d'autre part l'énergie (qui est sous forme de chaleur) produite par la combustion des déchets. Cette énergie peut servir à alimenter un "réseau de chaleur" (un réseau de tuyaux dans lesquels circule de l'eau chaude et qui alimente des habitations en eau chaude et chauffage). Elle peut également servir à produire de l'électricité grâce à des turbines et à des alternateurs.

Les fumées produites lors de la combustion peuvent être polluantes.

Il faut les traiter afin d'éliminer tous les produits toxiques et limiter les poussières.

A leur sortie du four, les fumées sont filtrées pour récupérer tous les produits polluants (chlorure d'hydrogène HCl, produits azotés NOx, produits soufrés SOx...). Ceux-ci se retrouvent dans des "gâteaux de filtration" qui sont très toxiques et doivent être stockés dans des décharges spéciales.

Les fumées qui sortent de l'usine ne doivent être composées que de dioxyde de carbone et d'eau.

La valorisation matière première (recyclage chimique)

Les matières plastiques sont triées et traitées chimiquement de façon à ce que l'on obtienne des produits de base tels que les monomères qui ont servi à les fabriquer.

Ainsi par craquage thermique ( on chauffe les matières plastiques sans air) on obtient des hydrocarbures qui peuvent être réutilisés par les industries chimiques.

Cependant ces opérations sont coûteuses et ne peuvent s'effectuer qu'après un tri très précis des matières plastiques à recycler.

 

Des matières plastiques biodégradables?

Il existe plusieurs procédés pour rendre les matières plastiques biodégradables. On peut par exemple incorporer dans le plastique de l'amidon de maïs qui peut être photo-dégradé (l'action du soleil engendre une réaction chimique qui mène à la destruction du plastique).

Les plastiques biodégradables ont plusieurs inconvénients :

En outre, ils déresponsabilisent les consommateurs qui se débarassent de ses déchets pensant qu'ils sont biodégradables. Or en écologie et en environnement, la prévention et la responsabilisation du consommateur sont deux principes fondamentaux.

 

Utiliser d'autres matériaux que les matières plastiques?

Selon une étude allemande, si on remplaçait toutes les matières plastiques par d'autres matériaux (bois, carton, papier, verre, métal), on constaterait les effets suivants :

En outre, la fabrication du papier et du carton nécessite l'abbatage de nombreux arbres. Il en résulterait donc une déforestation accélérée et une pollution aggravée puisque l'industrie papetière demeure très polluante.


    
Retour au plateau de jeu